Fog horns (Cornes de brume)


LP Vinyl / Label: Discrepant / Release date: 19th April 2019
Listen on Bandcamp / Spotify Deezer / Amazon / YouTube / Google Play / iTunes & Apple Music 

 
L’artiste sonore français Félix Blume ne cesse de repousser les limites du field-recording pour nous ravir. Fog horn est un enregistrement des cornes de brume de bateaux du Pirée, à Athènes, cette ville portuaire qui dessert les voies maritimes les plus importantes de Grèce actuellement. Les cornes de brume sont parfois agaçantes, voire dérangeantes si vous habitez dans une ville portuaire qui voit arriver des bateaux de croisière. Nous le savons tous. Mais nous savions aussi que les enregistrements de funérailles pouvaient être difficiles et Félix Blume a réussi à créer un joyau avec « Death In Haiti, Funeral Brass Band & Sounds Of Port Au Prince » (Mort à Haïti, Fanfares funéraires et sons de Port-au-Prince).

La face A révèle une longue piste sonore enregistrée pendant un concert de cornes de brume alors que la face B est découpée en trois parties « remixées » de ce même enregistrement, hommage à ce qu’Ingram Marshall a fait dans sa composition intitulée « Fog Tropes » en trois mouvements. D’une certaine façon, la face B ressemble à la bande sonore parfaite de la nouvelle version de « Suspiria », avec une touche de Thom Yorke.

Plus sérieusement, il y a quelque chose de magique dans ces sons. Dans les dix-huit minutes de la première face, Félix Blume explore le concept d’un concert joué par ces cornes. Ces dernières dominent mais les sons environnants créent un équilibre parfait dans cette hystérie de bourdonnements, le cœur battant de cette piste. Les cornes forment la section des cuivres de l’orchestre alors que le reste forme celle des cordes. Des mélodies cachées se révèlent et plus vous écoutez, moins les cornes semblent présentes et sonores.

Si ces dix-huit minutes de son semblent très réalistes, les trois pistes sur l’autre face font penser à un film d’épouvante. L’ambiance chaleureuse disparaît pour devenir froide, d’une très belle texture, et des sons énigmatiques prennent le dessus. On peut encore entendre des cornes mais elles sont d’un autre type. Félix Blume semble jouer avec notre perception, du pur enchantement jusqu’à l’horreur.
Le son d’un klaxon ne vous semblera plus jamais le même.

With collage artwork by Evan Crankshaw.
Recorded by a AB Setup with two B&K 4006 microphones, on a 633 Sound Devices recorder, in Wave 96kHz 24bit.
Side A is the recording, without any effect and only light editing, EQ and mixing.
Side B is a sound creation, mostly playing with the speed and some repetition, done with the material of Side A.
TRACKS
A1. Fog Horns (18’04)
B1. Horns in Fog pt1 (4’51)
B2. Horns in Fog pt2 (4’33)
B3. Horns in Fog pt3 (5’44)

Press: Chain D.L.KBoomkatImpatto Sonoro (It), Non Pop (De), Antigravity Bunny
Diffusion et séances d’écoute: Spot! Bordeaux (Fr), Radio Gwen (Ch), Sound Unsound on KBOO (Us), The White Noise (It), Dreamscenes on Concertzender (Nl), Lyl Radio (Fr), BBC 3 Late Junction (Uk), Radio Campus Bruxelles (Be), Klankenbos Nocturne (Be), Son Mire (Fr), Klara (Be), Rien à voir (Fr), Radio Grenouille (Fr), ORF Musicprotokoll (Au),
Installation: Les Siestes Électroniques (Fr), Domaine de Kerguéhennec (Fr),

BOOMKAT REVIEW: Boom‘Fog Horns’ is a much rawer, almost aggressive, panic-raising answer to Marshall Ingram’s seminal ‘Fog Horn Requiem’. The artist really uses the sound as dense blocks to be intersected, conjuring an anxious state that makes us feel as though on a collision course between massive objects in low visibility…

 

 

 

3mmCover_OPTI [Converted]